Sud-Kivu : Un député provincial invite la population à s’impliquer dans la conservation de la nature

Un élu du peuple invite la population du Sud-Kivu plus particulièrement celle de Bukavu à bien protéger l’environnement.

Le député Alimasi Malumbi Mathieu, président de la commission de l’environnement à l’assemblée provinciale du Sud-Kivu dénonce la destruction méchante de l’environnement. Allusion faite aux multiples guerres qui ont sévi dans l’Est du pays vers les années1994.

« Avant les guerres, la conservation de la nature était très bonne. la population était beaucoup impliquée dans la conservation de la nature donc les forêts et autres. C’est juste pendant les guerres que la situation a changé. Les conséquences sont néfastes.  vous trouverez que même la ville de Bukavu n’est plus verte. dans le temps on parlait de Bukavu la verte mais actuellement on trouve même des bois coupés un peu partout. imaginez maintenant à l’intérieur c’est plus pire qu’ici encore. là, on coupe les arbres en désordre pour la transformation en bois de chauffe et des braises », a-t-il explique dans une interview exclusive accordée à L’Essentiel, en marge de la journée internationale pour la préservation de l’environnement en temps de guerre.

Pour pallier à cette situation, le président de la commission de l’environnement à l’assemblée provinciale du Sud-Kivu lance un appel pathétique aux habitants du Sud-Kivu, toutes couches de la société confondues.

«Tout le monde  femmes, hommes jeunes et vieillards doivent contribuer, à mettre en place un système, chacun dans son domaine, pour que la conservation de la nature soit une réalité. Ils doivent savoir que, sans la conservation de la nature dans notre pays, sans les arbres et autres, l’avenir est sombre

 Natasha Balegamire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *