Sud-Kivu : l’Onu appelle à un élan de solidarité en faveur de plus de 10 mille déplacés internes de Bijombo et Mikenge

La situation humanitaire ne tient qu’à un fil pour les déplacés de Bijombo et de Mikenge dans la province du Sud-Kivu, en RDC. Ce constat amère a été fait par la Mission des Nations-Unies au Congo, Monusco.

Son chef de bureau Sud-Kivu Maniema, a, au cours d’un point de presse tenu mercredi 04 novembre 2020 à Bukavu, brossé un tableau sombre mais réaliste de la situation qui prévaut actuellement à Bijombo et Mikenge.

Si l’on en croit Karna Soro, les conditions de vie de ces populations sont extrêmement difficiles. Les alentours de la base de Bijombo, regorgent plus de 7milles à 8 milles personnes dont plus de 4 milles enfants. Autour de Mikenge, l’on dénombre environ 3 milles personnes sans assistance humanitaire.

Raison pour laquelle, Karna Soro, le chef de bureau de la Monusco Sud-Kivu et Maniema tire la sonnette d’alarme en appelant à un élan de solidarité en faveur des ces déplacés internes pour éviter le pire.

“… Je voudrais vraiment demander ici à l’ensemble des autorités provinciales, locales et régionales de se mobiliser pour apporter une bouffée d’air à cette population, qu’elle puisse retourner vers ses champs pour pouvoir vivre en paix, il faut vraiment que tous les efforts soient mis en œuvre en appui à ce que la MONUSCO fait déjà. Il faut pour que ces populations puissent reprendre leur vie normale. La situation est extrêmement difficile, toutes les écoles ont été brulées dans la zone, les centres de sante aussi ont été incendies, donc toutes les infrastructures sociales de base n’existent plus“, a-t-il insisté.

Pour rappel, le camp de déplacés internes de Mikenge, dans les hauts plateaux du secteur d’Itombwe, en territoire de Mwenga dans la province du Sud-Kivu, a toujours fait les frais des attaques perpétrées par des éléments armés identifiés aux miliciens Maï-Maï qui écument la région.

MM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *