Sud-Kivu : Le Coordinateur provincial de la riposte parle de la lutte contre Ebola dans les prisons

Dans une prison, il est presque impossible d’éviter les contacts physiques.  Dans le cadre de lutter contre la maladie à virus Ebola, la question se pose de savoir comment sécurisé les détenus dans la prison centrale de Bukavu.

Pour répondre à cette question, Chasumba Kangene, coordinateur de la riposte de la maladie à virus Ebola s’est exprimé au cours d’une interview exclusive accordée à L’Essentiel en ces termes:

De manière plus particulière pour les prisonniers, il est important à ce que à leur niveau, ils aient des lavages-mains dans tous les coins pour les personnes qui entrent et qui sortent. Et évidemment limiter leur mouvement avec les autres personnes dans la mesure du possible. Si ces derniers courent le risque il vaut mieux les vacciner pour les prémunir. Je pense qu’il y a des personnels soignants dans les prisons et qui s’occupent de tous ces aspects là. Ce n’est pas seulement pour leur donner des médicaments mais ils s’occupent aussi de l’hygiène des prisonniers. Il y a des dispensaires, des centres de santé dans les prisons et je crois qu’ils devraient s’occuper de tous cela

Natasha Balegamire et Sarah Kapuku

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *