Regain d’insécurité dans le secteur d’Itombwe : le gouvernement appelé à jouer son rôle

Sept personnes ont trouvé la mort et sept autres grièvement blessées, c’est le bilan des affrontements entre le groupe armé Maimai Ngumine contre les maimai Mutetezi dirigés par un certain EBU’ILA WA SEBA le week-end dernier . Ces mai-mai Ngumino sont venus se venger contre la mort de leur chef milicien qui a été abattu par les Muyetezi la même semaine.

C’est maintenant que les « ngumino » ont attaqué le village Kalingi 2 dans le secteur d’Itombwe en territoire de Mwenga, où au moins trois familles ont été attaquées. Ils ont réussi à tuer sept personnes dont cinq corps retrouvés et deux autres que l’on cherche jusque-là et sept autres grièvement blessées  renchérissent nos sources sur place.

Les habitants de ce village qui n’ont pas supporté ces actes de violence ont jugé bon de quitter ce village. Certains ont trouvé refuge à Mutambala et autres se sont dirigés dans la forêt . De son côté, la société civile de Minembwe demande le déploiement d’un effectif consistant des FARDC dans ce milieu afin de mettre fin à toutes ces atrocités .

La situation sécuritaire reste toujours préoccupante dans les hauts plateaux de Minembwe (Fizi) et le secteur d’Itombwe (Mwenga) et cela malgré les multiples pourparlers qui sont organisés dans le but de mettre fin à cette insécurité qui déchire cette partie du Sud-kivu .

De notre permanent à Kamituga, Justin Lutala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *