RDC: l’Onu met tout en œuvre pour garantir aux populations civiles une protection maximale au Sud-Kivu et Tanganyika

Dans les provinces en proie à l’insécurité, l’Onu constaté qu’au cours des semaines écoulées, des violences et les attaques continuent de cibler les civils et aussi les forces de défense et de sécurité.

C’est les cas des provinces du Sud-Kivu et le Tanganyika, où la Force onusienne a continué à intensifier sa présence dans l’ensemble de sa zone de responsabilité, en maintenant un rythme opérationnel élevé, une vigilance accrue et une attitude proactive.

la Force a effectué des patrouilles à pied et en véhicule à Kawera et au village de Munguli, et a dépêché des patrouilles conjointes jour et nuit avec les FARDC, principalement à Kalemie et Mutarule pour dissuader les activités de banditisme et rencontrer les dirigeants locaux dans le but de renforcer la confiance dans la MONUSCO dans la région. De plus, la Force a continué à patrouiller le long de l’axe Route nationale 5 pour assurer la liberté de mouvement, principalement à Bwegera et au village Nsela, pour amoindrir les problèmes de protection des populations. Enfin, le Secteur Sud a organisé une rencontre entre différents représentants tribaux en présence des FARDC et du comité des déplacés internes, dans le but de favoriser l’harmonie entre les communautés et la mise en œuvre d’un accord de paix comme un pas en avant pour garantir la protection des civils. Le génie civil de la Force en plus de contribuer à la construction les camps des IDP, des camps de FARDC, dans l’Ituri, le Sud-Kivu, construisent et réhabilitent une dizaine de routes et de ponts dans ces différentes provinces“, a signifié mercredi le Porte-parole militaire de la MONUSCO, Lieutenant-colonel Tabore Haidara Moctar, au cours de la conférence de presse des Nations Unies était animée à partir de Kinshasa.

Pour rappel, renchérit-il, la Force met tout en œuvre pour garantir aux populations civiles une protection maximale. De ce fait, elle aura toujours besoin du soutien et la coopération de la population civile à qui nous demandons de nous alerter pour pouvoir réagir à temps.

Nanou Kambala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *