RDC : Cacophonie au sein de l’UNPC Équateur suite à la suspension d’un journaliste

Plusieurs déclarations s’en sont suivies par la suite de la décision n°006 du 28 juillet en cours, portant suspension du Journaliste Vicko Lisala de la Radio Liberté Mbandaka pour une durée de 30 jours, par le Comité Directeur de l’Union Nationale de Presse du Congo (UNPC/Équateur).

Une décision contresignée par Madame Esther Nkonge, Présidente de cette institution et son Secrétaire Jean Robert Iyafe, a suscité beaucoup de réactions notamment du côté de la Radio Liberté et de la Commission de Discipline de l’UNPC Équateur.

Pour la Radio Liberté Mbandaka, dans sa lettre n°019 du 30 juillet, Fiston Elambo Lofete dit, suite à une erreur syntaxique, ne pas reconnaître la personne suspendue par Madame Esther Nkonge comme son agent. Dans une déclaration faite au micro de lessentielrdc.info, le Directeur de cette station affirme que la Présidente de l’UNPC Équateur a tapé à côté.

De son côté, le Président de la Commission de Discipline dit ne pas être impliqué d’une quelconque procédure de suspension de Vicko Lisala étant donné qu’il n’y avait pas eu une plainte à charge du précité.

Par ailleurs, Maître Jean Claude Mafundisho précise que la Commission de Discipline n’est tenue ni de près, ni de loin comme responsable de la décision du Comité Directeur relative à la suspension du Journaliste Vicko Lisala.

Chilassy Bofumbo, depuis Mbandaka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *