RDC : 96 cas et dix décès en raison de la peste bubonique dans la province d’Ituri

Plus de 96 cas de peste bubonique, qui ont causé dix décès, ont été enregistrés dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo), a rapporté lundi l’agence congolaise de presse (ACP), citant un responsable local.

La zone de santé de Rethy, en territoire de Djugu, est la plus touchée, avec 86 cas de cette maladie, suivie de la zone de santé d’Aru (six cas) et celle de Logo dans le territoire de Mahagi (quatre cas), a précisé le ministre provincial en charge de la Santé, Patrick Karamura, en s’adressant samedi à la presse locale.

Le ministre a expliqué le regain de cette épidémie aux violences, qui obligent la population à se déplacer, laissant ainsi la possibilité aux rats de se multiplier.

Les quelques personnes qui sont restées sont maintenant les victimes de l’épidémie. Ce que nous craignons c’est, avec le retour de la population dans leur milieu où le nombre de rats a augmenté, le risque de la montée du nombre des cas“, a relevé M. Karamura.

La peste bubonique est la forme la plus courante de la maladie et se transmet de l’animal à l’homme par les piqûres de puces infectées ou par contact direct avec les carcasses de petits animaux infectés. Elle n’est pas facilement transmissible entre les personnes. Chez l’homme, la forme pulmonaire de la maladie – transmissible par la toux – peut être fatale en seulement 24 à 72 heures. La forme bubonique est moins dangereuse. MM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *