Près de 690 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde (FAO)

La crise sanitaire de la pandémie de la Covid-19 alimente la faim. Près de 690 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, soit 10 millions de plus qu’en 2019, a révélé le Représentant de la FAO en RDC, Aristide Ongone Obame.

Ce dernier estime que tout le monde a un rôle à jouer pour couvrir les besoins en nourriture surtout pour ceux qui en manquent.

“alors cela veut dire que la situation s’est grandement dégradée. “nous avons tous un rôle à jouer, celui de rendre disponible la nourriture, l’essence même de la vie, le fondement de nos cultures et de nos communautés“, a-t-il préciser.

A l’en croire, le plan de réponse actuel de la FAO s’inscrit dans le plan global de réponse humanitaire pour 2020. Il vise spécifiquement à atténuer l’impact de la COVID-19 dans les zones les plus vulnérables, bien entendu, à l’insécurité alimentaire. Notamment les provinces qui, non seulement sont touchées par la COVID19 mais également sont classées en phase 3 et 4 de l’IPC.

L’IPC n’étant autre chose que le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire. C’est une étude, [ce sont] des enquêtes que nous faisons avec d’autres partenaires chaque année. Et nous sommes aujourd’hui à la 18e édition de l’IPC. Et dans le cadre de son plan de réponse, on pense qu’il faut atténuer l’impact de la maladie à Coronavirus sur la sécurité alimentaire“, a expliqué le Représentant de la FAO en RDC, Aristide Ongone Obame, au cours de la conférence de presse des Nations Unies était animée à partir de Kinshasa par Mathias Gillmann, porte-parole de la MONUSCO par intérim et coordonnateur du Groupe de communication des Nations Unies.

Nanou Kambala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *