Nord-Kivu : Le Baraza-la-wazee inter communautaire appelle à recourir aux moyens de revendication civique et non à la violence(Déclaration)

Le Baraza-la-wazee inter communautaire  du Nord-Kivu, structure fédératrice de toutes les  communautés de la province du Nord-Kivu , pour des objectifs de paix et de cohésion pacifique, a publié une déclaration sur les tensions actuelles en province, en appelant les habitants du Nord-Kivu en général et les jeunes en particulier à la retenue et au calme.
Il a lancé un appel aux Gomatraciens de ne pas observer deux journées villes mortes lundi 02 décembre et mardi 03 décembre initiées par le parlement des jeunes du Nord-Kivu.
Cette plateforme vient dans une déclaration rendue publique ce Dimanche 01 décembre 2019 de sortir de son silence sur la situation qui prévaut dans la partie Nord de la province. Le baraza la Wazee se dit très préoccupé par les tueries qui se poursuivent en territoire de Beni, Masisi, Rutshuru, Lubero, walikale et Nyiragongo.
Cette déclaration des sages intervient alors que “des actions de turbulence et de soulèvement des populations sont observées dans différents coins de la province du Nord-Kivu et qui malheureusement ciblent de plus en plus  les installations,  personnels, et matériels roulant de la Monusco et de l’État Congolais , selon le contenu de cette déclaration lue par Stéphane LUPAO” , Secrétaire provincial du Baraza inter communautaire.
À cet effet, le bureau du Baraza-la-wazee intercommunautaire du Nord-Kivu ensemble avec les présidents des communautés appellent les Nord-kivuciens de s’abstenir de tout acte de violence et de recourir aux moyens de revendication civique, en même temps , le baraza-la-wazee inter communautaire demande au Gouvernement de la République Démocratique du Congo de tout mettre en oeuvre pour rétablir la paix et la sécurité en province du Nord-Kivu.
Enfin,  fidèle à sa mission de prévention des conflits et de pacification de la province, il informe dans  l’opinion publique qu’il  organise pour ce samedi 07 décembre 2019 un forum d’échange avec toutes les couches sociales sur la situation de l’heure,  en vue de proposer des pistes des solutions pour ramener la paix.
Depuis Goma, David LUPEMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *