Nord-Kivu : Deux personnes guéries de la maladie à virus Ebola au CTE de Goma

Mme Esperance Nabintu et son fils Ebenezer Fataki sont les deux malades guéris et qui viennent de quitter, ce mardi1 03 août, le Centre de traitement d’Ebola (CTE) de l’hôpital provincial du Nord-Kivuà Goma, après avoir été soignés de ce virus grâce au professionnalisme de l’équipe de la riposte.

Le gouverneur de province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, le docteur Jean Jacques Muyembe et les  partenaires engagés dans la riposte contre cette maladie épidémiologique ont assisté à ce déchargement de deux malades et leur réinsertion  dans la communauté, étant donné qu’ils ne constituent plus un danger de contamination et peuvent continuer à vivre leur vie normalement.

Même si cette maladie à virus d’Ebola fait peur, elle n’est pas synonyme de la mort, mais plutôt elle est guérissable, et il existe deux molécules qui sont efficaces et qui peuvent guérir le malade, à condition qu’il arrive tôt au CTE, a déclaré le coordonnateur de la riposte.

Pour Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum, secrétaire technique du comité multisectoriel de lutte contre la maladie à virus Ebola, « ces guérisons constituent, pour l’équipe de la riposte, une satisfaction totale au vu que la ville de Goma n’a plus de cas déclarés  de cette
épidémie ».

Il a appelé la population «à plus d’engagement, à la vigilance  et au respect strict des mesures d’hygiènes, celles du lavage régulier des mains, éviter des contacts physiques, éviter de toucher les malades, acheminer les malades à l’hôpital (CTE) ».

Ce virologue de grand renom en RDC a enfin appelé les deux personnes guéries à devenir « des ambassadeurs pour la riposte dans la communauté » afin d’aider les autres personnes à ne pas contracter Ébola. « S’il y a des malades dans votre entourage, conseillez-les de venir au CTE pour bénéficier des soins de qualité gratuitement », a-t-il conseillé.

Le deux personnes guéries ont reçu chacun une enveloppe dont le montant n’a pas été révélé, un certificat de guérison, un kit de réinsertion composé de matelas, riz, poste téléviseur, des éléments vestimentaires, ustensiles de cuisine et autres.

Depuis que l’épidémie d’Ebola a été déclarée à Goma le 14 juillet dernier, 4 cas ont été signalés, dont 2 guéris et 2 décès, parmi lesquels l’époux de Mme Espérance Nabintu, décédé le 31 juillet dernier et le pasteur venu de Butembo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *