L’ONU dénonce les appels à la violence sur les médias sociaux

La Représentante spéciale du Secrétaire général en RDC a fait part de son inquiétude face à la diffusion d’informations mensongères et d’appels à la violence sur les médias sociaux.

« Je demande à la population de ne pas céder à la tentation. La MONUSCO est un partenaire. Les racontars qui sont en train de circuler selon lesquels nous appuyons les ADF ou que nous avons tiré sur la population civile, tout ça c’est de la propagande. Mais nous devions travailler pour corriger, pour améliorer parce que nous n’avons d’autres choix que de gagner ensemble », a-t-elle dit.

Sur son compte Twitter lundi, la MONUSCO a indiqué qu’elle allait « renforcer la coopération avec ses partenaires et travailler étroitement avec les autorités pour trouver conjointement des solutions en faveur de la population de Beni ». « L’unité, le calme et la détermination doivent nous guider pour mettre fin aux agissements criminels et lâches des ADF contre les populations civiles », a dit la Mission onusienne

Mardi, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en RDC, François Grignon, a souligné, sur Twitter, que le soutien à l’armée congolaise signifiait avoir un « maximum de coordination, une planification commune, de sorte à mettre tous nos moyens à sa disposition, en privilégiant la protection des civils. Il n’y a pas d’autres solutions ».

« Nous devons recréer la capacité de travailler ensemble pour réduire ces attaques et aboutir à des résultats communs », a ajouté M. Grignon. « Nous avons un mandat de protection des civils et nous essayons de le remplir du mieux que nous pouvons. Les dispositifs ne sont pas infaillibles. Nous devons travailler ensemble pour renforcer leur efficacité ». BPM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *