L’ONU appelle à empêcher l’érosion des sols pour protéger notre avenir

Aujourd’hui, l’équivalent d’un terrain de football s’érode toutes les cinq secondes et la situation pourrait conduire à la dégradation de plus de 90 % des sols de la terre d’ici à 2050, ont averti jeudi les Nations Unies, à l’occasion de la Journée mondiale des sols.

« Ce constat alarmant démontre à quel point l’utilisation des sols est aujourd’hui un enjeu majeur à mesure que la population mondiale augmente », a souligné l’ONU dans une déclaration.

Le sol est une ressource fondamentale et un élément essentiel de l’environnement naturel, dont la plupart des aliments de la planète dépendent. Le sol offre à l’homme son espace vital, ainsi que les services liés aux écosystèmes essentiels, importants pour la régulation et l’approvisionnement de l’eau, la régulation du climat, la conservation de la biodiversité, la fixation du carbone et les services culturels.

Toutefois, la croissance démographique, la demande toujours plus élevée en nourriture et les intérêts divergents quant à l’utilisation des terres augmentent la pression sur les sols. Environ 33 % des sols de la planète sont dégradés.

Bien que l’importance des sols semble évidente, dans le passé, ils n’ont pas reçu l’attention nécessaire en termes d’utilisation et de gestion.

Les sols ont en effet été souvent considérés comme une ressource infinie qui serait toujours en mesure de nous fournir ses services. Nous savons aujourd’hui qu’il n’en est rien. Il importe de sensibiliser dès aujourd’hui à l’importance des sols, en particulier à la nécessité de les protéger et de les utiliser de façon durable. Onu news

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *