Les médecins membres de Syndicat national des médecins (Synamed) menacent d’aller en grève si le gouvernement n’accordent pas une suite favorable à leur revendication. Un préavis qui court jusqu’au 13 janvier a été signifié au gouvernement. Le Synamed note que ses lettres adressées au gouvernement en rapport avec l’amélioration de leurs conditions de travail sont restées sans réponses. Par ailleurs, le Premier ministre Sylvestre Ilunkamba n’a toujours pas donné suite à l’audience sollicitée par le Synamed pour discuter comme partenaire.

S’agissant de la retenue pour l’IPR (Impôt professionnel sur la rémunération), sans vouloir s’opposer à cette obligation lègale, le Synamed estime en tant que partenaire, il convient de dialoguer avec le gouvernement pour voir comment cette retenue va se faire.

Si le gouvernement continue à faire la sourde oreille, le Synamed va s’en remettre à ses membres pour déclencher le mouvement de grève. Dans les jours qui viennent bon nombre d’observateurs s’attendent à des remous sociaux dans le domaine de la santé.

St Théodore Ngangu