Le Coronavirus a franchi ce vendredi la barre de 10.000 morts dans le monde (Afp avec sources officielles)

Le bilan de la pandémie de coronavirus a dépassé vendredi la barre des 10.000 morts dans le monde, dont plus de 5000 en Europe, malgré les décisions de confinement qui se multiplient partout mais ne pourront pas s’appliquer dans des endroits très vulnérables comme dans les immenses bidonvilles asiatiques.

En outre, trois milliards de personnes n’ont même pas les armes les plus basiques contre le virus, l’eau courante et le savon, s’alarment des experts des Nations unies, qui craignent la perte de “millions” de vies.

En Afrique du Sud, même si seulement 200 cas sont pour l’instant recensés, la progression de la maladie est si rapide que 60% des 56 millions d’habitants pourraient être à terme contaminés, estiment les autorités. Étant donné les conditions de vie misérables et les structures de santé dans de nombreuses villes et townships, cela pourrait provoquer une hécatombe.

La pandémie a fait au moins 10.316 morts depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à 11h00 GMT. L’Europe, et en premier lieu l’Italie, totalisait à elle seule 5168 décès, loin devant l’Asie (3431 décès).

Les restrictions à la liberté de circulation concernent désormais sur la planète plus d’un demi-milliard de personnes, appelées par leurs autorités à rester confinées chez elles.

En Allemagne, l’Etat régional le plus peuplé, la Bavière (13 millions d’habitants) a été le premier à décréter vendredi le confinement de sa population.

“Nous allons réduire à presque rien l’ensemble de la vie publique”, a annoncé le chef du gouvernement bavarois, Markus Söder. Comme dans de nombreux autres pays, les Bavarois ne peuvent désormais, pour au moins deux semaines renouvelables, plus sortir de chez eux que pour aller travailler, faire des courses alimentaires ou se rendre à la pharmacie ou chez le médecin.

Au Brésil les célèbres plages de Rio seront fermées pour au moins deux semaines et en France le littoral a été interdit aux promeneurs qui venaient trop nombreux y prendre le soleil malgré les consignes. En Jordanie, un couvre-feu sera imposé à partir de samedi.
Rtbf avec Afp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *