Kongo Central: Le gouverneur Matubuana limoge le ministre de l’intérieur qui a assumé son intérim pendant sa suspension

Le gouverneur du Kongo Central vient de remanier son gouvernement cinq jours après sa réhabilitation. Le ministre provincial de l’intérieur, administration du territoire et affaires coutumières en paie les frais. Marcel Matumpa est écarté de l’Exécutif provincial. Il a assumé l’intérim du gouverneur Atou Matubuana Nkuluki pendant la période où il a été suspendu pour sa présumée implication dans un scandale sexuel. Outre le limogeage de son ministre de l’intérieur, le chef de l’Exécutif du Kongo Central a réduit la taille de son gouvernement à 8 ministres provinciaux. Deux postes de commissaires généraux supprimés.

Ci-dessous l’équipe gouvernementale remaniée du Kongo Central

Ministre de l’intérieur, administration du territoire, affaires coutumières, Ministre de la santé publique, travail et prévoyance sociale :: Nestor Mandiangu Mukita;

Ministre de l’Agriculture, développement rural, environnement, pêche et élevage: Pauline Mvibudulu Tamba;

Ministre des Travaux publics, infrastructures, reconstruction et affaires foncières: Guylain Panzu Tsasa Mangovo;

Ministre du Budget, portefeuille, plan, fonction publique: Tristan Lubela Mbumba;

Ministre des Mines, postes et télécommunications, NTIC, genre, famille et enfants, sports et loisirs: Huguette Ngana Nsimba ;

Ministre des Hydrocarbures, énergie, transports et voies de communication, urbanisme et habitat, culture et arts : Ricky Ndamba Musunda;

Ministre de l’Education, affaires sociales, information, communication, presse et médias: Serge Kuebena Ntanda.

Ministre de la Justice, droits humains, tourisme, relations avec l’Assemblée provinciale et porte-parole du gouvernement : Édouard Samba Nsitu.

Atou Matubuana est attendu ce mercredi 4 décembre à l’assemblée provinciale pour présenter ses moyens de défense suite à la motion de défiance initiée contre lui par le député provincial André Masumbu Baya sur le scandal sexuel du 25 août qui impliquait son vice-gouverneur et son assistante, Mimi Muyita.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *