Kananga : une fille de 11 ans violée, deux femmes poignardées, un bébé de trois mois violenté

Après sa marche organisée le vendredi dernier à Kananga, le collectif de femmes du Kasaï-central rapporte plusieurs cas de Violences faites à la femme le dimanche 13 septembre 2020 dans la ville.

Ce collectif regroupant plusieurs femmes des organisations de défense de droit de la femme indique qu’une fille de 11 ans a été violée dans un des quartiers de la commune de Lukonga. Les bourreaux sont des hommes armés non autrement identifiés.

C’était lors d’un cambriolage qui s’est opéré dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 septembre 2020, sous une forte pluie. Cette fillette a été violée et sa situation laisse à désirer, si l’on en croit ce collectif de défense des droits de la femme.

Un autre cas s’est produit le même dimanche soir dans la commune de Kananga où un homme a poignardé sauvagement sa femme ainsi que sa belle-sœur pour des raisons inavouées.

Il a également introduit des objets tranchants dans l’organe génital de son bébé de trois mois. Toutes ces victimes dans un état critique, ont été conduites dans les structures sanitaires pour des soins appropriés.

Ce collectif de femmes condamne fermement ces actes de barbaries qui constituent une atteinte pour les droits de la femme du Kasaï. Il demande par voie de conséquence de mettre hors d’état de nuire ces hors la loi.

Toute fois ce collectif promet d’initier des actions appropriées afin de protéger les droits des femmes les plus légitimes.

Fabrice Kabamba, depuis Kananga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *