Ituri : la prison de Bunia fait face à une pénurie alimentaire depuis trois mois

La prison de Bunia fait face à une carence en denrées alimentaires depuis bientôt trois mois suite aux visites très réduites dues à la présence de la pandémie de covid. Le gouvernement provincial lance un appel aux humanitaires d’apporter une assistance aux détenus en vivres et non vivres.

Pour rappel, 120 garçons et 9 femmes ont recouvré la liberté la mi journée de ce samedi 18 juillet 2020 à la prison centrale de Bunia chef lieu de la nouvelle province de l’ituri.

Ces désormais ex locataires de la prison centrale de Bunia bénéficient d’une grâce présidentielle contenue dans une ordonnance du président de la République portant sur désengorgement des prisons dans le cadre de lutte contre la propagation de la pandémie de covid19.

Le major Camille nzonzi, directeur de la dite prise explique la grâce présidentielle. « la justice a libéré 129, l’ordonnance a cadré la chose, il ya la réduction de peine de 5ans à tous les détenus et puis la commutation de ceux là qui étaient condamnés à des peines capitales et de perpétuité. Les grands crimes ne sont pas concernés par grace, les meurtres et l’assassinats les détournements publics ne sont pas concernés». a informé le directeur de la prison centrale de Bunia.

Une joie immense pour la ministre provinciale des droits humains dans la province de l’Ituri âpres la libération de 129 sur 1400 alors que la prison devrait contenir 200 personnes selon sa conception déclare Marie Yvette Musafiri.

Lyriciste Fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *