Ituri: La CRDH craint que les combats en cours entre l’armée et les maï-maï donnent l’occasion aux Adf de sévir

Après les affrontements qui ont opposé les FARDC aux miliciens maïmaï tôt le matin de ce mardi 11 février à njiapanda plus au moins 7 kilomètres de la commune rurale de Mangina, en groupement Mambembe Bella où trois de ces miliciens ont été neutralisés par les forces loyalistes et deux autres blessés, la CRDH antenne de Mambasa monte au créneau.

La convention pour le respect des droits de l’homme(CRDH), pense que la présence des miliciens maïmaï dans cette partie du territoire de mambasa pourra faciliter aux rebelles ADF d’organiser des représailles sur les civils.

“Quand Il y a affrontement entre les FARDC et les maï-maï c’est encore une autre problématique un peu plus forte parce-que nous faisons face à des rebelles ADF nalu,alors lorsque les maï-maï et les FARDC peuvent se battre, c’est donner encore plus de chance aux ADF pour égorger les paisibles populations“, indique John Kasereka Vuleveryo point focal de la CRDH Mambasa.

Cette structure qui combat pour les droits de l’homme, appelle la population à la vigilance mais aussi à la collaboration avec son armée pour mettre en déroute tous les ennemis de la paix dans cette région.

Le territoire de Mambasa fait face actuellement à l’activisme des ADF, plus de 30 civils ont été tués par ces rebelles le week-end dernier. Suite à cette situation, plusieurs villages du territoire de Mambasa se vident de leurs populations craignant pour leur sécurité.

Alexis Kambale, depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *