Ituri : la CRDH alerte sur les conditions inhumaines des déplacés à Irumu

La convention pour le respect des droits humains (CRDH) antenne d’Irumu dans la province de l’Ituri alerte sur les conditions très déplorables que mènent les déplacés de guerre dans certains sites d’hergements.

La CRDH indique que ces déplacés vivent jusque-là sans aucune assistance de la part du gouvernement congolais, d’où son interpellation dans ce sens afin de sauver des vies humaines.

Contacté par lessentielrdc.info ce dimanche 26 juillet 2020 Christophe Munyanderu, coordonnateur de cette structure de défense des droits de l’homme, révèle que ces déplacés estimés à plus de 15 526 ménages sont répartis dans trois sites notamment le site de Bwanasula, le site de Mayalibo et celui de Idowu.

Les déplacés vivent vraiment dans des conditions inhumaines parceque aucune assistance du gouvernement provincial et central y compris même les partenaires qui interviennent dans le monde humanitaire. Dans les trois sites, nous avons 15 526 ménages”, a-t-il révélé.

La CRDH plaide également pour une aide urgente des organisations internationales car selon elle, ces déplacés courent les risques de contamination des maladies des mains salles et plusieurs autres maladies.

À l’Unicef, la CRDH recommande son intervention rapide pour la protection des enfants pendant cette période où la province de l’Ituri est menacée par la pandémie de la Covid-19.

Notons que cette situation intervient après les différentes attaques des rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF) dans plusieurs villages du territoire d’Irumu il y a peu.

Gires Kasongo, depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *