Idjwi : Les habitants de la chefferie de Ntambuka plaident pour la réhabilitation des routes

La population de la chefferie Ntambuka lance un cri d’alarme aux autorités locales de leurs milieux respectifs. Et pour cause ? Le mauvais état des routes dans cette partie du territoire d’Idjwi dans la province du Sud-Kivu.

Elle l’a fait savoir ce samedi 07 décembre 2019, au micro-baladeur d’un reporter de l’Essentiel.

« Presque tous les tronçons sont en état de délabrement avancés notamment Kintama-Cegera-Kabuzabwenge-Muhumba. Mais aussi le tronçon Kintama – Kashofu-Kashara-Hgr Monvu sans oublier le tronçon Kashara- Mugote », relate un habitant de la chefferie de Ntambuka.

A cause de mauvais état des routes, plusieurs cas d’accidents ont été signalés au cours de cette année 2019. Des cas de décès aussi. Surtout les femmes enceintes transférées dans les structures médicales de la place.

« …le cas le plus récent et celui d’une femme du village Rambo dans le groupement Nyakalengwa qui a trouvé la mort avec son bébé dans le ventre pendant son transfert à Hôpital Général de Référence de Monvu, situé à plus de 25 km », témoigne une habitante.

Si au moins les travaux communautaires communément appelés « SALONGO », pouvaient être exécutés, cela limiterait les dégâts, estiment les habitants de la chefferie de Ntambuka.

« …prévus chaque mardi de la semaine les travaux communautaires sont presque inexistants. Les chefs des villages ne disent rien à leurs administrés. D’autres sont devenus des commerçants, voyageurs et les villages sont délaissés à leur triste sort », dénonce ouvertement une ménagère.

Il y a une année, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, dans son discours de campagne à Idjwi, a promis la réhabilitation des routes de desserte agricole d’Idjwi. Depuis, rien ne fait en dépit des délégations de la présidence qui arrivent ce dernier à Idjwi.

De notre correspondant à Idjwi, Albert Cinyabuguma

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *