Goma : “Le dialogue de vérité ne doit pas être le lieu de la conspiration contre la constitution par la rotation du poste de Gouverneur “(Hon. Jean Paul Lumbulumbu

La question de la gestion rotative du Gouvernorat du Nord-Kivu par les différentes communautés surchauffe les esprits au dialogue de vérité sur l’avenir du Nord Kivu.

Lors de la présentation des travaux des différentes commissions en plénière, la commission Gouvernance dirigée par Mme Justine Masika à vu son travail rejeté par les participants.

Et Pour cause ? La commission propose la gestion rotative du poste de Gouverneur de province par les différentes communautés ethniques, soutenant que les nande comme tribu majoritaire s’approprient la gestion du Gouvernorat, ce qui a suscité des vives réactions notamment en lisse celle de l’Hon. Jean Paul Lumbulumbu, Juriste-Constitutionnaliste, Président de la commission sur la problématique sécuritaire au sein du dialogue de vérité et Vice président de l’Assemblée provinciale du Nord Kivu qui a opposé la constitution à ceux qui rêvent une gestion rotative du Gouvernorat soutenant que “Le Nord Kivu n’a jamais été dirigé par la majorité ethnique mais plutôt par la majorité politique conformément à la démocratie qui impose la loi de la majorite”, avant d’alerter que le dialogue de vérité organisé par le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita ne doit pas être le lieu de la conspiration pour la violation de la constitution.

L’Hon. Jean Paul Lumbulumbu a ainsi demandé le retrait de toute proposition qui viole la constitution dans les rapports de la commission dirigée par Mme Justine Masika et Alain Chuma comme rapporteur, soutenu par d’autres élus provinciaux, les rapport de la commission Gouvernance à été rejeté et remis aux auteurs.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *