Goma : “64 millions USD, aucune borne fontaine construite, Goma a été pris pour le dindon de la farce”(Hon. Jean Paul Lumbulumbu)

Imprévisible, infatigable et très sensible aux problèmes qui touchent directement sa base, l’Hon. Jean-Paul Lumbulumbu, élu de Lubero et Vice-président de l’Assemblée provinciale du Nord Kivu, a décidé de faire de la problématique d’accès à l’eau potable dans la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo son cheval de bataille, lors de la prochaine rentrée parlementaire du mois de mars 2020.

Les couleurs s’annoncent déjà, ses enquêtes ont révélés des conclusions qui, a en croire la lettre qu’il a adressé ce 25 mars 2020 à la directrice pays de Mercy Corps, n’épargneront certainement pas certaines organisations qui travaillent dans le secteur de l’eau à Goma.

Pour avoir reçu plusieurs bailleurs dans ce secteur depuis 2011, l’organisation internationale Britannique Mercy Corps est la première a attirer l’attention de cet élu.

A l’en croire, déjà, le 18 mars 2020, tenu informé des enquêtes que mènent discrètement cet élu sur la gestion du réseau de distribution d’eau à Goma, la Directrice de Mercy Corps Mme Whithney Elmer et le Directeur des programme Mr. Tom Mosquera se sont fait recevoir dans son bureau de l’Assemblée provinciale où l’Hon. Lumbulumbu voulait avoir un aperçue global de l’exécution du projet “Imagine” financé par DFIF à hauteur d’environ 64 millions USD pour notamment la construction de 300 bornes fontaines dans les villes de Goma, Bukavu et Bunia, projet qui, selon lui, arrive à terme sans qu’une seule borne fontaine n’ait été construite à Goma et pendant que l’exploitation du réseau d’eau cédé à Mercy Corps et Congo Maji par la Regideso produit environs 1 million USD par an en faveur des staffs de Mercy Corps à la tête d’une entreprise britannique “Entreprise for Impact” (E4i).

Le 18 mars 2020, aucune réponse n’aurait été donné à l’Hon. Lumbulumbu par ses hôtes. C’est plutôt le 23 mars 2020 que, dans une correspondance, la Directrice de Mercy corps, Mme Whithney Elmer s’adresse à l’élu de Lubero et défenseur des intérêts du peuple, le renvoyant au Ministre de secteur et le mettant dans les collimateurs de l’Hon. Jean Paul Lumbulumbu.

La réaction de cet élu n’a pas tardé.”La population de Goma et les autorités provinciales du Nord Kivu ont été prises pour les dindons de la farce et ça c’est inacceptable “, peut-on lire à la deuxième page de sa lettre. La mégestion du financement du secteur de l’eau a été également décrié par le journal ” Equity” du 12 juillet 2013 sous le titre “Goma : le vrai visage des ONG”.

Selon nos sources, une question orale avec débat initiée par l’Hon. Jean Paul Lumbulumbu à l’endroit du Ministre provincial en charge du secteur est en élaboration. Entretemps, l’Hon. Lumbulumbu recadre Mercy Corps et l’appelle à la transparence dans la gestion des financements prévus pour faciliter l’accès à l’eau potable dans la ville de Goma.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *