Fizi : Les eaux du lac Tanganyika en furie rognent la route nationale n°5 à partir de la localité Bembe

Les eaux du lac Tanganyika sont en train de rogner la chaussée à partir de la localité Bembe jusqu’à la localité de Luango. Un tronçon long de 26 km dans le territoire de Fizi. Cela est consécutif à la progression des eaux de ce lac vers la Rn5. Si le gouvernement ne disponible pas des moyens pour lutter contre ce phénomène, une bonne partie de la Rn5 entre la ville d’Uvira et le territoire de Fizi risque de disparaitre d’ici cinq ans. En attendant, l’office de route devrait commencer par des travaux pour stopper l’avancée progressive des  des eaux du lac Tanganyika vers la Rn5

Personne n’ignore plus le rôle primordial que joue le lac Tanganyika du point de vue socioéconomique, alimentaire et sanitaire. Il est à l’origine d’une source d’emplois, des revenus, d’alimentation et des protéines animales, et assure un réseau de transport et communication entre les pays riverains pour les échanges commerciaux de leurs produits.

Nonobstant ces valeurs, il subit des graves menaces d’origines anthropiques sur son environnement côtier, sur sa qualité de l’eau et sur les espèces qu’il renferme.

En ce sens, ce sont les déboisements excessifs de ces forêts et couverts végétales, les érosions, les éboulements et les glissements de terrains, les charges excessives des sédiments et des nutriments causant une coloration et pollution des eaux, la pêche aux méthodes destructives et autres facteurs y afférant.

Ces facteurs sont conséquences des comportements inciviques des riverains et de la faible intervention des autorités politico administratives en matière de la gestion rationnelle de leurs écosystèmes lacustres aux fins d’assurer la durabilité des ressources naturelles.

lessentielrdc.info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *