Félix Tshisekedi à Londres pour participer au sommet sur l’Investissement ce lundi 20 janvier

De nouvelles perspectives pour les échanges commerciaux bilatéraux et l’intérêt grandissant des investisseurs britanniques pour l’Afrique : tels seront les thèmes du Sommet sur l’investissement entre le Royaume-Uni et l’Afrique prévu le 20 janvier à Londres.

La République Démocratique du Congo, va prendre part au Sommet “Royaume-Uni-Afrique” sur l’investissement qui se tiendra le 20 janvier 2020 à Londres. La rencontre réunira des chefs d’États et de gouvernements africains, entreprises et ainsi que des institutions internationales.

La participation du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombe à ce sommet, a été évoquée le lundi 13 janvier 2020 lors d’un entretien entre la ministre des Affaires étrangères Marie Tumba Nzeza et Paul Arkmnight, chargé d’affaires à l’ambassade de la Grande-Bretagne à Kinshasa.

Outre le sommet “Royaume-Uni-Afrique”, les deux personnalités ont échangé sur la relance des relations économiques entre les deux pays et des opportunités pour l’investissement dans le secteur des mines, de l’agriculture, des finances sur l’ensemble du territoire national.

Le diplomate britannique a souligné que la Grande Bretagne est résolument engagée à renforcer les liens avec la RDC, de soutenir la croissance de l’économie congolaise, de créer des emplois pour la jeunesse congolaise avec le soutien de Business britanniques.

Environ 21 pays du continent africain dont la RDC sont invités à participer au Sommet “Royaume-Uni-Afrique sur l’Investissement” à Londres, le premier centre financier du monde.

Ce sommet vise à promouvoir et intensifier les investissements entre le Royaume-Uni et l’Afrique ainsi que de nouveaux investissements substantiels pour créer des emplois et stimuler la prospérité mutuelle.

L’Afrique et le Royaume-Uni sont des partenaires de longue date. En 2018, la valeur des échanges commerciaux s’élevait à plus de 33 milliards de livres sterling. Près de 2 000 entreprises britanniques sont actuellement établies en Afrique.

Les exportations de l’Afrique vers le Royaume-Uni se sont élevées à 17 milliards de livres sterling en 2016, en légère augmentation par rapport aux 16,7 milliards de dollars de 2015.

Parmi les principaux pays exportateurs africains vers le Royaume-Uni figuraient, en 2016, l’Afrique du Sud, qui représente à elle seule 58 % du total des exportations, suivie du Nigeria (7%), de l’Algérie, du Maroc et de l’Égypte, avec 5 % chacun.

Au cours de la prochaine décennie, l’Afrique devrait jouer un rôle de plus en plus important à l’échelle mondiale. D’ici à 2050, la population du continent devrait doubler pour atteindre deux milliards d’habitants, ce qui représentera alors un quart de la population mondiale.

De plus, Six des dix économies avec les taux de croissance les plus élevés de la planète se trouvent en Afrique, un continent riche en possibilités d’investissement.

Le Sommet sur l’investissement entre le Royaume-Uni et l’Afrique est une occasion unique pour accroître les possibilités d’investissement et les perspectives d’échanges commerciaux entre les deux parties.

R.O

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *