Edito : VIVEMENT UNE TABLE DE RECONCILIATION !

La controverse autour des arrêts de la Cour constitutionnelle, en rapport avec les contentieux électoraux des législatives nationales du 30 décembre dernier en RD Congo continue a faire couler beaucoup d’eau sous le pont.

Plusieurs pistes sont proposées comme issue. Il y en a qui, à demi-mots, suggèrent l’arbitrage du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Là aussi, on ne serait incontestablement pas très avancé, quand on sait que cette structure n’a pas vocation à se substituer à la Cour constitutionnelle. Et surtout aussi, parce que le Conseil supérieur de la magistrature n’est qu’un cadre de concertation, et que ses décisions n’ont qu’une valeur “recommandatoire”.

Par rapport à cette problématique somme toute complexe, le Premier ministre honoraire Samy Badibanga Ntita, actuellement sénateur élu, propose une table de réconciliation.

Selon lui, ce schéma a la mérite d’éviter que le débat actuel sur la légitimité, n’amène à remonter jusqu’à la présidentielle du 30 décembre 2018, pour finalement déboucher sur un chaos institutionnel.

Ainsi, pour éluder cette éventualité qui ne profiterait sans doute pas au pays, le prédécesseur de Bruno Tshibala à la primature, invite le Président Félix Tshisekedi à convoquer, autour d’une table de réconciliation, une rencontre des acteurs politiques et de forces vives de la société civile, représentatives du peuple, détenteurs de la souveraineté nationale.

Dans un communiqué de presse, le bureau politique de la plateforme “Les Progressistes”, souligne que cette rencontre permettrait de remédier à la situation actuelle qui menace le fonctionnement et la légitimité des institutions du pays. Pas tout.

Aux différentes forces politiques et sociales de la RD Congo, le bureau politique de “Les Progressistes” demande de faire preuve d’amour de la mère-partie, en soutenant la démarche d’intérêt public.

lessentielrdc.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *