Donald Trump limoge John Bolton, son conseiller à la sécurité nationale

Le président a évoqué des divergences sur des dossiers majeurs comme l’Iran, la Corée du Nord et l’Afghanistan. Le président s’est lassé. Après une énième divergence, cette fois-ci sur le dossier afghan, le président des Etats-Unis a décidé de mettre fin à sa collaboration avec son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, mardi 10 septembre.

Dans un message inhabituellement brutal publié sur son compte Twitter, comme c’est désormais la coutume pour annoncer les départs de la Maison Blanche, Donald Trump a indiqué juste avant midi avoir informé l’intéressé qu’il n’avait « plus besoin de ses services à la Maison Blanche »« J’étais en désaccord avec nombre de ses suggestions, comme d’autres au sein de cette administration », a ajouté le président.

Selon la presse américaine, John Bolton se serait enfin opposé à l’organisation d’un sommet sur l’Afghanistan à Camp David, villégiature présidentielle associée à des accords historiques, pour permettre l’amorce d’un retrait américain souhaité de longue date par Donald Trump. Il aurait rassemblé autour du président des responsables afghans ainsi que les représentants des talibans. Ce sommet aurait couronné les tractations engagées par un émissaire américain, Zalmay Khalilzad, sous l’égide du secrétaire d’Etat, Mike Pompeo. Avec afp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *