DECLARATION DE LA DYNAMIQUE DES FORCES POLITIQUES ET SOCIALES DU SUD-KIVU PAR RAPPORT AU SIEGE DU PROCHAIN PRESIDENT DU SENAT EN RD. CONGO

VU la Constitution de la République Démocratique du Congo, telle que modifiée par la Loi N° 11/002 du 20 Janvier 2011 portant révision de certains articles de la Constitution du 18 Février 2006, spécialement en ses articles 75, 100,104, 112 et suivants ;

VU la Loi N°17/013 du 24 Décembre 2017 modifiant et complétant la Loi N°06/006 du 09 Mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales telle que modifiée à ce jour, spécialement en ses articles 10, 13 et 132 ;

VU le Règlement Intérieur du Sénat, tel que révisé à ce jour ;

RAPPELANT le rôle important assigné au Président de la Chambre haute du Parlement en RD. Congo ;

RAPPELANT les sanctions internationales qui pèsent sur les personnalités politiques congolaises qui ont toujours été proposées par la Plateforme politique et électorale ‘‘Front Commun pour le Congo (FCC)’’ et, actuellement, à la tête du Bureau permanent du Sénat de la RD. Congo ;

CONSIDERANT que le Sénat, ensemble avec l’Assemblée Nationale, est la deuxième institution du pays, après le Président de la République et rappelant qu’à ce titre, il doit être respectueux des aspirations du peuple congolais à vivre dans un Etat de droit ;

ESPERANT que cette institution politique devra être dirigée autrement par une personnalité réputée d’une bonne et irréprochable moralité, jouissant d’une crédibilité avérée à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, compte tenu du rôle important qu’il devra jouer sur le terrain, de la diplomatie parlementaire et au regard des décisions qu’il devra prendre pour le pays ;

RAPPELANT le rôle de premier rang joué par l’Ex-Ministre de la justice et actuel Sénateur Monsieur Alexis THAMBWE MWAMBA dans la revendication de l’attentat contre un avion civil de la Compagnie Ligne Aérienne Congolaise (LAC) en 1998, un acte terroriste condamné par les instruments juridiques nationaux et internationaux et pour lequel les victimes attendent encore que justice soit faite ;

CONSIDERANT que ce dernier s’est toujours illustré dans les actes de répression des opposants, Défenseurs des droits de la personne humaine, Acteurs de la Société Civile et Militants des Mouvements citoyens dans le but de bloquer, à travers les décisions qu’il a prises ou initiées, l’essor de la démocratie, l’avènement de l’Etat de droit et l’alternance politique en RD Congo ;

VU la nécessité et l’urgence ;

Le PEUPLE Congolais entendu dans la profondeur de ses douleurs encore fraîches ;

La Dynamique des Forces Politiques et Sociales du Sud-Kivu DECLARE ce qui suit :

Le Peuple Congolais a lutté et continue à se battre pour l’avènement d’un changement radical dans la gestion de toutes les institutions du pays et voudrait le vivre à tout prix, quoi qu’il en coûte ;

Le Sénat est l’une des institutions les plus importantes du pays, au point qu’il ne mérite pas à sa tête des personnalités impliquées dans les graves crimes contre l’humanité, au risque que tout le pays ne souffre d’un discrédit de l’intérieur comme de l’extérieur ;

Le Peuple Congolais se dit fatigué de cette prise en otage qui ne dit pas son nom et rappelle qu’il mérite d’être respecté et pris au sérieux par ceux qui dirigent le dirigent ;

Les sanctions internationales doivent servir de leçon à ceux en destination de qui elles sont prises, et des études au cas par cas devraient être menées à ce sujet, en tenant compte de l’évolution de la situation politique de notre pays, la République Démocratique du Congo.

La Dynamique des Forces Politiques et Sociales du Sud-Kivu DEMANDENT ce qui suit :

Au Peuple Congolais de rester vigilante et de ne céder à aucune pression de la part des personnalités qui n’ont toujours été mues que par des visées égoïstes et individualistes ;

Aux leaders politiques d’agir en toutes responsabilités et de privilégiés les intérêts du peuple et non ceux cruellement partisans ;

Au ‘‘Front Commun pour le Congo (FCC)’’ d’éviter les frustrations en son sein et de proposer, comme Candidat Président du Sénat, une personnalité plus crédible autre que Monsieur Alexis THAMBWE MWAMBA, laquelle ne fait l’objet d’aucune sanction internationale ou des poursuites judiciaires, tout en tenant compte du consensus de tous ses membres ;

A Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Garant du bon fonctionnement des institutions du pays, d’appliquer un véto contre ce sale jeu du FCC visant à gouverner le pays par défis et de prendre ses responsabilités pour nous éviter ce théâtre de certains individus au profit de leurs intérêts égoïstes qui handicapent le bon fonctionnement harmonieux des institutions de la République et d’organiser un dialogue entre toutes les parties prenantes, y compris d’autres acteurs sociaux et politiques, pour dénouer cette crise qui est en train de prendre des dimensions encore plus inquiétantes sur l’avenir de la RD. Congo ;

A la Communauté Internationale d’accompagner la République Démocratique du Congo dans le processus de sa démocratisation afin qu’il se dote de d’institutions plus fortes, crédibles et responsables que les individus qui les chapeautent.

Au regard de ce qui précède, la Dynamique des Forces Politiques et Sociales du Sud-Kivu met en garde le FCC et lui rappelle que s’il s’obstine à maintenir la candidature des personnes fichées, irresponsables, controversées et désavouées par le Peuple Congolais, ce sera une manière de déclarer la guerre à ce peuple qui n’a que trop souffert.

Nous nous réservons le droit de sensibiliser et d’inviter le Peuple Congolais à mener des actions citoyennes de très grande envergure pour libérer la RD. Congo du joug imposé par la force de la tyrannie du FCC.

« LE PEUPLE GAGNE TOUJOURS. SEULE LA LUTTE LIBERE !!!»

Fait à Bukavu, le 16 Juillet 2019.

Pour la Dynamique des Forces Politiques et Sociales du Sud-Kivu :

AMKA CONGO

-OBAPG/RDC

-IL EST TEMPS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *