Butembo : Des mamans torses nues dans la rue pour protester contre leur déguerpissement forcé et brutal

Tôt dans la matinée de ce samedi 18 janvier 2020, les occupants de plus de dix parcelles s’étendant sur 3 cellules Ihanda, Mutitiro et Kalambi dans le quartier Ruenda, ont vu leurs maisons être démolies.

La police accompagnée de plus d’une vingtaine de personnes habillées en tenue civile, ont réveillé par la force et chassé les occupants de 10 maisons et le reste de la population sur un terrain litigieux.

Dans la foulée de ce déguerpissement forcé, l’on dénombre plusieurs blessés. D’autres personnes ont été fouettés par l’équipe venue les déloger.

Rouge de colère, les mamans torses nues, les vieux, jeunes et les enfants sont descendus dans la rue jusqu’à la mairie de Butembo pour manifester leur mécontentement.

La mesure de déguerpissement forcé est l’exécution d’un jugement rendu en 2015 par le Tribunal de grande instance. Ce jugement a reconnu presque tout un quartier comme propriété d’un individu (Mboko).

Pour l’instant, les victimes vagabondent dans les rues et avenues de milieux environnant Ruenda pour se trouver un asile.

Lyriciste Fabrice depuis Butembo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *