Bukavu : Les Jeunes appelés à s’impliquer dans la politique ou Gouvernance locale en Rdc et au Sud-Kivu

Il se tient depuis ce 22 juillet à l’hôtel LYS PLAMEDI de Muhumba à Bukavu un séminaire  atelier sur l’implication de la jeunesse dans la politique locale saine pour une meilleure vie dans les communes et territoires du Sud – Kivu : idées, perspectives et exemples  pratiques gage de la  gouvernance locale en RDC en général et au Sud-Kivu organisé par la plate-forme Agir pour les Elections Transparentes et Apaisées,  AETA Sud-Kivu.

« Ce séminaire  poursuit comme objectif  celui de contribuer à la participation des jeunes par des actions citoyennes responsables au renforcement d’une gouvernance locale équitable et inclusive dans la province du Sud-Kivu »,  déclare  Laurent Kurhengamuzimu Balagizi, Coordinateur de Programme et Point Focal Provincial.

Abordant la thématique en rapport avec  les défis à relever pour la réussite de la gouvernance locale en RDC, cas du sud – Kivu, Madame Nathalie Nakabanda, avocate et Enseignante à la faculté des Droits à l’UCB signale s’est posée la question sur l’existence de la gouvernance locale en RDC en général en RDC et de manière particulière au Sud – Kivu.

« En principe, la gouvernance locale est la pratique d’une bonne gestion orientée vers la satisfaction des besoins réels des administrés. Malheureusement parmi les obstacles qui ne favorisent pas l’atteinte de cet objectif il y a notamment la combinaison inadéquate ou inappropriée des capacités individuelles, organisationnelles et institutionnelles qui est vraiment une contrainte   majeure pour une gouvernance locale réussie ».  Précise – t – elle dans son exposé.

Signalons que ce séminaire atelier prévu pour le 22 et 23 juillet 2019, s’apaisent sur les grands problèmes majeurs de développement de la province du sud – Kivu tels que diagnostiqués et analysés par la population à la base : le délabrement des routes et impraticabilités des infrastructures des transports et par conséquent l’enclavement  de de certaines entités administratives, la persistance de l’insécurité dans certains coins des milieux ruraux et tant d’autres maux qui ne favorisent pas cette gouvernance locale.

Blaise Pascal Makandi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *