Bukavu : Les défenseurs des droits humains saluent la condamnation d’un colonel Fardc pour meurtre sur sa femme

Des défenseurs des droits humains ont salué mercredi 05 juin 2019, la condamnation à perpétuité du colonel Ibrahim et son exclusion de l’armée, pour meurtre sur son épouse. Un de ces défenseurs  des droits humains, Remy Kasindi, parle d’une première dans la province du Sud-Kivu.

« ma réaction  ne peut être que positive ; au moins pour  la première fois on a vu  quelqu’un qui a été condamné. nous ne pouvons que remercier  la cour militaire qui s’est prononcée et leur demandons de doubler de vigilance parce que le même forfait se commette partout ici  en province du Sud-Kivu  et tout en dénonçant l’acte commis par ce colonel et nous estimons que la justice a fait son travail. nous ne pouvons qu’encourager la cour a aller encore plus loin et a dénicher d’autres malfaiteurs qui commettent aussi des forfaits et qui ne comprennent pas que le pays peut se relever n’importe quand. Moi de ma part je pense que c’est une action encourageante, c’est une action  que nous soutenons ».

La Cour Militaire du Sud-Kivu siégeant en matière répressive, a condamné à perpétuité au premier degré et renvoyé définitivement des FARDC le Colonel Bihendo Mikonde Ibrahim pour meurtre sur sa femme.

Il est soumis à une amende, soit au paiement de 3000 USD à chacune de trois parties civiles et aux frais funéraires in solidium avec l’État congolais.

La sentence de la cour est tombée au cours d’une audience publique en foraine au camp Saï0 ce 04 juin 2019 à Bukavu.

Le colonel Bihendo Mikonde Ibrahim était le commandant Régiment Infanterie à Shabunda. Ce dernier aurait tiré à bout portant sur sa femme qui est décédé sur le champ dans la nuit de mardi à mercredi vers 1h du matin à leur domicile sis Av. Maniema/Quartier. Ndendere/ Commune Ibanda ville de Bukavu.

Juliette Fazili

 

 

1 thought on “Bukavu : Les défenseurs des droits humains saluent la condamnation d’un colonel Fardc pour meurtre sur sa femme

  1. La condamnation est à encouragé et que la justice soit toujours fait à l’égard de tous sans distinction une fois attraper avec preuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *