Beni : 917 civils tués par les rebelles ADF en dix mois(CEPADHO)

Le Centre d’études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO) une organisation de défense des droits humains basée à Beni déplore la montée en puissance de l’insécurité dans la région de Beni, caractérisée par la tuerie des civils par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF).

Dans son bulletin d’information publié jeudi 24 septembre 2020 dans la soirée, cette structure dit avoir documenté au moins 11 civils tués par ces assaillants dans la dernière incursion au village Kinyambahore dans secteur de Ruwenzori, la nuit de mercredi au jeudi.

“Le CEPADHO mentionne que les massacres perpétrés à Kinyambahore et la découverte de 4 corps des Civils tués par les ADF à Ntoma, portent à 917 le nombre des civils tués dans 10 mois par les terroristes islamistes ADF/MTM soit depuis le lancement des opérations contre eux le 30 octobre 2019”, peut-on lire dans ce bulletin.

Pour ce faire, le CEPADHO considère que l’heure est venue pour que le Président de la République mobilise d’importants moyens afin de coupler aux actions militaires les actions politiques, diplomatiques et judiciaires.

Par ailleurs, cette organisation constate que toutes les fois qu’une autorité importante du Gouverment visite ou envisage de visiter Beni, les ADF opèrent un massacre de grande envergure visiblement pour semer la tension et la méfiance entre la population et les autorités Congolaises.

Gires Kasongo, depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *